Bien dormir avec la mélatonine

Les nuits les plus douces et paisibles ont un partenaire de choc : la mélatonine.

La mélatonine est une hormone générée par l’épiphyse, ou glande pinéale. Située au centre de notre cerveau, elle est directement liée au nerf optique. Ainsi, quand nos yeux perçoivent une baisse de luminosité, vers 20 heures le soir, elle est produite en plus grande quantité.

bien dormir avec la mélatonine
Cette ‘hormone du sommeil’ ou ‘hormone de l’obscurité » indique alors au cerveau qu’il est temps de s’endormir : une véritable horloge ! Son effet ne s’arrête pas là : elle régule et recale également les phases de sommeil profond et paradoxal pour permettre une nuit réparatrice.
Avec l’irrégularité des heures de coucher, la lumière bleue des écrans est un des principaux facteurs d’inhibition de la mélatonine. Si, comme 10% de la population française, vous souffrez d’insomnie, une supplémentation est ainsi toute indiquée pour retrouver un sommeil de qualité. Il faut également savoir que l’usage ponctuel de cette hormone peut s’envisager pour lutter contre le décalage horaire et la sensation de « jet-lag » bien connue des voyageurs.
Des études scientifiques tendraient également à accréditer l’effet bénéfique de la mélatonine sur l’agressivité, la dépression, l’obésité, et ce tant chez les sujets jeunes que âgés. Notez enfin que sous forme transcutanée (en crème de nuit), elle offrira un teint plus lumineux et un effet nocturne avéré.
Adepte des anxiolytiques et somnifères, sachez que la mélatonine peut vous rendre un grand service. Son avantage ? Elle ne procure ni accoutumance, ni sensation de manque à la fin du traitement. Un vrai plus, quand on connaît la popularité de ces médicaments dans l’hexagone et les effets secondaires qu’ils génèrent.
Prenez la mélatonine entre ½ heure et une heure avant l’heure du coucher afin de vous ménager une nuit de sommeil profond. Prenez garde toutefois à ne pas mélanger avec consommation d’alcool, de sédatifs ou de psychotropes. Dernière contre-indication, les femmes enceintes éviteront toute prise de cette hormone pour préserver la santé du foetus. La posologie recommande une dose entre 0,3 et 2 mg à ajuster en fonction de l’effet désiré.

Bien dormir avec la mélatonine
5 (100%) 1 vote
Partagez l'article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *