Le dioxyde de titane dans le cosmétique : dangers !

Autant le dire, le dioxyde de titane est un produit très connu ces dernières années. Presque aussi connu que l’huile de ricin, mais pas toujours dans le bon sens. D’ailleurs, les avis que l’on rencontre concernant ce produit sont souvent très controversés. Faisons ensemble la lumière sur ce produit ici !

Dioxyde de titane : c’est quoi ?

Il convient de commencer cet article comme une présentation de l’accusé. Alors, qu’est-ce que le dioxyde de titane. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un mélange d’oxygène et de titane. On retrouve ce composé sous plusieurs formes dans la nature. On parle notamment de brookite, anatase, ilménite ou encore rutile.

Bien entendu, il est tout à fait possible de la fabriquer industriellement. Cette forme est, d’ailleurs, la plus utilisée actuellement et cela dans plusieurs domaines. On retrouve donc le dioxyde de titane dans l’alimentaire en tant que colorant, en tant que composé des peintures en tant que pigment ou colorant ou dans les produits cosmétiques.

Pour ce qui nous intéresse, dans les produits de beauté, le dioxyde de titane est surtout utilisé dans le pigment blanc, en tant qu’opacifiant ou encore en tant que filtre UV minéral. Après tout, la capacité de réflexion de la lumière de ce produit est très intéressante.

Vous pouvez repérer ce produit dans la liste INCI en tant que Titanium dioxyde ou encore CI 77891.

Présent dans les écrans solaires !

Comme mentionné tout à l’heure, le dioxyde de titane est bien présent dans les produits cosmétiques dont les écrans solaires. Après tout, il s’agit d’un filtre solaire minéral incontournable dans les crèmes solaires bio. Déjà, autant le dire, le dioxyde de titane est très respectueux de l’environnement ! Ce produit ne se dissout pas au contact de l’eau et ne stagne pas.

Le véritable débat se situe sur l’usage du dioxyde de titane sous forme de nanoparticules. D’après les rumeurs, ce produit peut pénétrer la barrière cutanée sous cette. Ce qui peut être bien nocif pour la santé. A ce niveau, la recherche continue encore !

Ce qui est sûr jusqu’à maintenant, c’est que le dioxyde de titane en nanoparticules est toujours autorisé dans les cosmétiques conventionnels. C’est également le cas dans le cosmétique bio et naturel. Il y a tout de même quelques conditions de pourcentage maximal de taille de molécules à respecter, et cela seulement en tant que soin solaire.

Présent dans les produits de maquillage !

Bien entendu, vous rencontrerez le dioxyde de titane dans les produits de maquillage. Rappelons déjà qu’il y a d’éventuels risques à utiliser ce produit sous forme de nanoparticules. Or, le véritable danger se situe sur le fait qu’il entre dans l’organisme surtout par voie d’inhalation. Ce produit serait cancérigène !

Pour être clair, il est interdit d’utiliser ce produit sous forme de nanoparticules dans les produits pulvérisables ! On parle notamment des sprays ou encore des poudres.

Présent dans les produits de soins !

Le dioxyde de titane est également utilisé dans les produits de soins grâce à son pouvoir blanchissant. Le fait est qu’il est difficilement remplaçable, car il y a très peu de colorants naturels avec cette teinte. Heureusement, dans ce type de produit, le dioxyde de titane n’est jamais utilisé sous forme de nanoparticules.

D’ailleurs, dans les produits de soin, cet ingrédient doit toujours avoir des molécules de taille importante. Ceci afin que la coloration banche soit bien visible.

En conclusion donc, le dioxyde de titane ne représente un réel danger que sous sa forme de nanoparticules !

Le dioxyde de titane dans le cosmétique : dangers !
Cet article vous a plus ?
Partagez l'article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *